CHIEF LADY BIRD

Chief Lady Bird est une artiste Anishinaabe (Potawatomi et Chippewa) de la Première Nation Rama, avec des liens paternels de la Première Nation Moose Deer Point. Elle a grandi dans sa communauté et elle habite maintenant à Toronto, Ontario. Le travail de Chief Lady Bird existe au coeur de son expérience en tant que femme autochtone, où les critiques du nationalisme et de la réclamation des identités se rencontrent, résultant dans une imagerie qui empower les personnes autochtones et remet en question la lentille par laquelle ces dernier.es sont perçues habituellement dans la société occidentale. Elle crée plusieurs murales collaboratives qui permettent au public d’entrer dans sa vision du monde pour un bref moment, créer des dialogues qui sont essentiels pour la réclamation des identités culturelles autochtones dans un pays qui n’a jamais vue leur valeur. Chief Lady Bird travaille aussi avec des images woodlands, la photographie, les médias numériques et le perlage.

À travers sa dernière série de portraits, Chief Lady Bird utilise des glyphes en perles en tant que fragments de language qui font référence aux ceintures Wampum, syllabiques et pétroglyphes, comme moyen de comprendre la perte des langues et des cultures autochtones dût au génocide culturel au Canada. Ces glyphes perlés convainquent le spectateur qu’ils ont une signification particulière et tentent d’imiter la frustration que de nombreuses nations autochtones ressentent face à la perte de leurs langues traditionnelles.

http://chiefladybirdart.tumblr.com/

Hoop Dance, murale en collaboration avec Aura Last, Les Voix Insoumises 2017
Crédits photos : Cecile Lopes